Pourquoi le recyclage textile est important pour lutter contre le changement climatique ?

November 10, 2022
Climate change

Déchets textiles, recyclage et changement climatique

Combien produit-on de déchets textiles par an ?

En France en 2021, plus de 715 000 tonnes de textiles d'habillement, linge de maison et chaussures ont été mises sur le marché. En ce qui concerne l'échelle européenne, ce sont 7 à 7,5 millions de tonnes de textile en fin de vie générées chaque année.

Il existe un certain nombre de moyens de réduire la quantité de déchets textiles produits chaque année. L'une d'entre elles consiste simplement à produire et acheter moins de vêtements. Une autre consiste à donner ou à vendre les vêtements qui ne sont plus portés. Enfin, recycler ou composter les déchets textiles au lieu de les jeter permet de mieux gérer cette fin de vie.

Comment fonctionne le recyclage textile ?

Quelles sont les méthodes de recyclage textile ?

Il existe 3 méthodes principales de recyclage du textile.

La première consiste en le réemploi qui consiste simplement à réutiliser un textile pour le même but que celui qu'il avait à sa création. Un réemploi peut également être envisagé pour d'autres usages, comme les chiffons d'essuyage à destination des hôpitaux par exemple. Cette méthode est la plus simple car elle ne nécessite pas la transformation des fibres qui composent le tissu.

La deuxième s'effectue par recyclage mécanique et se décompose en 3 sous catégories :

  • L'effilochage : cette technique consiste à récupérer les fibres qui composent le tissu afin de les réutiliser comme matière isolante ou encore comme textile filtrant. Cette méthode nécessite une quantité importante de fibres initiales dans le tissu pour qu'elles puissent être exploitées.
  • Le broyage : cette méthode est utilisée lorsque la quantité de fibres n'est pas assez importante dans le tissu recyclé. Cela peut être le cas par exemple lors du recyclage de mousses ou de moquettes. Celles-ci sont alors broyées afin d'en extraire des granules qui peuvent ensuite être réintroduits dans la fabrication de nouveaux produits.
  • Le compoundage : cette technique consiste à réutiliser matières textiles 100% synthétiques et de les mélanger avec des matières plastiques vierges pour la fabrication de produits plastiques.

Enfin, la troisième méthode utilise un procédé de recyclage chimique. Celui consiste à régénérer des fibres grâce à des procédés chimiques de dissolution et de repolymérisation. Les fibres ainsi récupérées sont ensuite refilées et peuvent être réutilisées. Ce procédé de recyclage est réservé aux textiles qui comportent une grande quantité de fibres textiles.

Quelles sont les limites du recyclage textile ?

Il existe trois limites principales aux recyclages :

  • La plupart des matières utilisées ne permettent pas d'inclure une majorité de fibres textiles recyclables. Le par exemple, grandement utilisé depuis 20 ans, nécessite forcément un apport important en ressources pétrochimiques vierges.
  • Les techniques actuelles ne permettent que rarement d'avoir des bobines 100% recyclés au même niveau de qualité que les bobines de fil neuves
  • La collecte et le tri des déchets textiles entre les différentes matières restent un process fastidieux et coûteux sans atteindre de bonnes économies d'échelle.

Le diktat de la mode, meilleur ennemi de la revalorisation des vieux vêtements

Nouveaux sacs à main, chaussures, pièces uniques, le diktat de la mode dans les industries des vêtements et accessoires est omniprésent. Son impact est désastreux sur l'environnement lorsqu'il nous pousse à acheter de nouveaux articles qui ne sont pas issus du recyclage.

Certains acteurs de la mode participent à diminuer l'impact carbone de l'industrie textile. Levi's rachète aussi de vieux jeans Auchan troque vos vieux vêtements contre des bons de réduction afin de renouveler vos textiles et favoriser la filière durable. Les conséquences pour le porte-monnaie d'acheter des produits de marques respectueuses de l'environnement peuvent parfois être rédhibitoires. L'essor des friperies peut alors faire changer la donne en proposant des pièces de seconde main à l'effet vintage très recherché par certaines personnes.

Depuis le 1er janvier 2022, la loi AGEC oblige les producteurs, importateurs et distributeurs à réemployer, réutiliser ou recycler les produits non alimentaires invendus.

Pourquoi faut-il mieux recycler le textile ?

Les émissions de gaz à effets de serre dues à la production et aux déchets textiles.

La production de textile est la deuxième industrie la plus polluante de la planète. Ce secteur génère 1,2 milliard de tonnes de CO2 par an, ce qui représente 4% des émissions totales des GES à l'échelle mondiale. A titre de comparaison, le transport aérien représenterait 2 à 3% des émissions totales. Ces émissions sont dues en partie à toutes les étapes de production d'un textile mais également et surtout au fait que chacune de ces étapes est effectuée à des endroits différents du monde et cela nécessite parfois de faire 1,5 fois le tour de la planète avant d'atteindre le point de vente.

Pollutions dues à la production textile et aux déchets textiles

Les émissions de GES ne sont pas les seules sources de pollution générées par l'industrie textile.

  • D'une part, l'industrie textile est extrêmement consommatrice d'eau. La confection d'un tee-shirt nécessite en moyenne 2 700 litres d'eau et celle d'un jean 7 000 à 10 000 litres d'eau ce qui équivaut respectivement à 70 et 285 douches !
  • D'autre part, la production textile est un acteur majeur de la pollution des eaux. Lors de la production des matières textiles, des matières chimiques sont rejetées dans les rivières ou les fleuves et engendrent ainsi la pollution de 17 à 20% de la pollution de l'eau au niveau mondial. De plus, la production massive de coton destinée à la création de matières textiles nécessite une grande quantité de pesticides et d'engrais chimiques.

Recycler le textile en France : comment Weturn lutte contre le changement climatique

Qu'est-ce que Weturn ?

Weturn est une entreprise française qui a pour but de recycler les invendus textiles. Elle est présente dans chacune des étapes du recyclage des invendus textiles.

  • Weturn procède d'abord à l'inventaire des stocks d'invendus afin d'analyser les matières disponibles.
  • L'entreprise effectue ensuite la collecte de ces stocks, puis leurs recyclages en matières premières textiles réutilisables.
  • Enfin Weturn rédige un rapport de traçabilité des méthodes utilisées et atteste de la conformité des méthodes utilisées à la loi AGEC.

Comment Weturn améliore le recyclage textile ?

Weturn applique comme règles d'or la traçabilité et la conformité pour une industrie textile plus vertueuse. Ainsi, grâce à des méthodes de tri approuvées par de grandes Maisons, Wetrun s'engage à mettre sur le marché des textiles recyclés de qualité. Ces matières premières à moindre impact sont conçues en Europe et permettent donc d'éviter de contribuer aux énormes émissions de GES émises par le transport des matières premières textiles autour de la planète.

Grégoire GuiraudenGrégoire Guirauden

Grégoire has worked for more than 6 years in the digitalization of companies and the scaling of customer success teams. He is deeply passionate about climate change and green technologies.

Related Posts

Stay in touch

Thank you! Your submission has been received!

Oops! Something went wrong while submitting the form